Chatterie de Silver Gate

transition
Page d'accueil de la chatterie de Silver Gate
Chatterie de Persans Elevage de Chihuahuas
Chatterie de Persans Elevage de Chihuahuas
Dernière mise à jour
19/09/2016
23h30
Mises à jour du site internet de la Chatterie de Silver Gate
Documents Officiels de la Chatterie de Silver Gate

Formations suivies à la Chatterie de Silver Gate
Créer et gérer une chatterie
Tout ce qu'il faut savoir

SIRET - SIREN - TVA - Régime agricole
CCAD (ex CETAC) - Certificat de capacité
DDCSPP (ex DSV)
Locaux professionnels
MSA
Assurance
Compte en banque
Comptabilité
Cotisation foncière des entreprises CFE
Création de site internet
Autorisation de transport
Chatons Dispos   Chatons    Chatons Dispos
0 chaton disponible
Chatons Dispos                  Chatons Dispos

Chatons disponibles
Liens vers d'autres sites Les petits disponibles
Bébés Persans Sphinx Chihuahuas disponibles
toutes races
Contacter Denis DEFAUCHY
Informations divers à propos des Chatterie Actualités:

Nous vendons Hellie, persane Blue Golden Shaded - Plus d'infos sur la page "Chatons disponibles"
Hellie d'Amarantiano

Les actus les plus récentes sont sur Twitter, Facebook
et résumées dans le bloc Tweets en page d'accueil

Liens de la Chatterie
Vidéos de la Chatterie de Silver Gate    Facebook de la Chatterie de Silver Gate
Vidéos de la Chatterie de Silver Gate    Twitter de la Chatterie de Silver Gate @chatspersans
Avis des Acquéreurs
transition
Introduction

    Vous souhaitez élever des animaux de compagnie, et plus particulièrement des chats ? Cette page est faite pour vous. Vous saurez tout ce qui doit être mis en oeuvre afin de créer une activité professionnelle d'élevage de chats.
    Attention, vous devriez vous lancer dans cette activité si vous aimez les animaux, si vous en avez toujours eu etc. Ceux qui se disent un jour "Tiens, et si je faisais un élevage histoire de rentrer un peu d'argent", attention, ça risque de très mal finir (soucis de santé des animaux, soucis financiers...). Mais attention aussi à ceux qui ne veulent pas en vivre, il faut avoir des liquidités à côté au cas où. On parle ici d'animaux vivants, et si ça va mal, c'est eux qui iront mal en premier.
    Les investissements de départ sont importants (matériel, reproducteurs, démarches, assurances, communication, web...), les revenus faibles et incertains, à moins d'avoir au minimum une trentaine de reproducteurs, mais aussi la vie qui va avec, les contraintes, les vacances oubliées, 365j de travail/an... Je ne détaille pas ce genre d'élevages ici.
    Au moment de vous lancer, assurez-vous de d'avoir de l'argent de côté, tout ne se passe jamais bien au début, en particulier car l'acquisition de reproducteurs de différents élevages va vous conduire à mélanger des maladies et du stress, et vous commencerez avec les pires ennuis. Et lorsque vous aurez vos premières portées, tout peut là aussi ne pas se passer comme vous le souhaiteriez. Et si tout se passe bien, qui vous achètera un chaton à prix identique à celui que vous avez dépensé alors que votre concurrence a de l'expérience que vous n'avez pas ? Qui vous fera confiance pour vous prendre un chaton ? Comment va-ton vous trouver ? Et si vos chatons ne partent pas ? Et s'ils sont malades avant de partir ? Ils coûteront et leur prix baissera...
    Il faut avoir à l'esprit que vous n'inventez rien, la concurrence est rude, la production incertaine, la gestion d'un cheptel difficile et prenante, la gestion de l'hygiène très importante dès que le nombre de chats dépasse une dizaine...
    Il est préférable de commencer cette activité en parallèle d'autre chose afin de pouvoir financièrement suivre, puis si tout fonctionne, augmenter l'activité quitte à un jour, ne plus faire que ça. Mais se lancer d'un coup sans autres revenus, c'est exactement comme dans toute autre activité : êtes-vous prêts à acheter un Bar demain ? Je sais, vous vous dites que c'est incomparable... Lancez-vous dans cette activité sans revenus avec le but d'en vivre, vous comprendrez malheureusement trop tard la réalité des choses...
    Il me semble très important de vous mettre en garde, non que je veuille vous décourager, la preuve étant que je vous donne toutes les pistes plus bas, mais parce que l'on croit trop souvent qu'il suffit de...
    Si vous n'êtes pas découragés (car vous le voulez...), continuez à lire ce qui suite, vous trouverez tous mes conseils.
    Dans tous les cas, je crois que la meilleure chose à faire à ce stade, avant toute chose, est de passer la formation CCAD dispensée par le LOOF dont je donne les détails plus bas afin de savoir dans quoi vous allez vous engager. Pour toute personne aimant les animaux, cela ne devrait être qu'une formalité.
    Remarque: Attention, j'ai créé ma chatterie en 2010, et quelques informations peuvent être dépassées, même si j'entretiens cette page avec les nouveautés quand je les connais.

Choisir ses reproducteurs

    Si vous souhaitez vous lancer dans l'aventure de la chatterie, les quelques démarches de départ ne sont pas forcément évidentes à appréhender. C'est pourquoi, après avoir rencontré quelques difficultés pour lancer officiellement la mienne, j'ai décidé d'aider ici les personnes qui en ont besoin. Précisons que cette description s'applique à des personnes comme moi, n'ayant pas de formation ou de diplôme spécifique permettant de se passer de certaines démarches dans le monde animal.

Choisir ses reproducteurs

    Evidemment, la première chose à faire est d'acquérir ses reproducteurs, ce qui représente un investissement. Il faut bien les choisir, et pour cela, je vous invite à visiter ma page dédiée au choix d'un chaton:
Chatons Persans disponibles
    Il est extrêmement important de choisir les chats que l'on souhaite avoir afin ensuite de faire de la sélection. De plus, la santé est primordiale lors d'un départ, c'est souvent le moment où l'on amène chez sois les maladies de différents chats, qui ne les expriment pas tant qu'ils sont dans leur élément, mais qui les développent en changeant d'environnement. Le mélange peut être détonnant, et faire regretter des choix.


Créer sa chatterie: démarches administratives


Introduction

    Le 1er Janvier 2016, la nouvelle réglementation sur l'élevage d'animaux de compagnie précise que:
        - Toute personne qui produit un chaton d'une mère lui appartenant est considérée comme "éleveur". A ce titre, les locaux d'élevage doivent être conformes (arrêté du 3 avril 2014), les chatons doivent être vendus avec certificat vétérinaire de bon état sanitaire, et ceux-ci doivent obligatoirement être identifiés.
        - Si l'éleveur possède un numéro de SIREN/SIRET, c'est à dire qu'il est déclaré, il devra déclarer les bénéfices de son activité, et, s'il produit au moins deux portées par an, il doit justifier d'une formation (CCAD ou ancien CETAC) et de la mise à jour de ses connaissances. Toute communication pour la vente devra être accompagnée du numéro de SIRET.
        - Si l'éleveur ne possède pas de SIREN/SIRET, il devra déclarer les recettes de son activité, et n'est autorisée la production QUE d'une portée par an, celle-ci devant obligatoirement être enregistrée auprès du LOOF (chats). Toute communication pour la vente devra être accompagnée du numéro de la portée LOOF (chats). On notera que la déclaration des recettes ne prend pas en compte les dépenses, à l'inverse de la déclaration des bénéfices.

    J'ai réalisé une image claire reprenant ces informations:

Réglementation 2016 pour la vente de chiens et chats - Eleveur

    Vous retrouverez ces informations sur le Flyer édité par le ministère de l'agriculture en lien ici, et l'ordonnance 2015-1243 du 7 octobre 2015 relative au commerce et à la protection des animaux de compagnie
ici.

    Je présente ci-dessous les formalités qui vous permetteront de devenir un éleveur faisant au moins deux portées par an.

Obtenir un affixe

    Dans un premier temps, quelque soit votre activité (nombre de chatons par an), si vous souhaitez vendre des chatons de race avec pédigrées, vous devez obtenir un affixe auprès du LOOF. Pour cela, il vous suffit de suivre les informations sur le site du LOOF. Vous devrez choisir plusieurs noms de chatterie, parce qu'il est possible et fort probable que celui de vos rêves soit déjà pris par quelqu'un d'autre. Ainsi, essayez d'abord de rechercher sur internet si le nom de chatterie que vous souhaitez existe. Il vous coûtera la somme de 180€ et est obtenu à vie. Vous recevrez un document comme celui-ci.

Vendre plus de 2 portées par an - Devenir professionnel (ou Agriculteur)

    En parallèle, afin de devenir professionnel, et pour avoir le droit de vendre plus de 2 portées par an (2 ou plus), il faut être déclaré fiscalement. Ainsi, il vous faudra entrer en contact avec la Chambre d'Agriculture de votre région afin d'obtenir le dossier de déclaration.
    Il a été difficile d'obtenir cette information. Après avoir contacté la Chambre de Commerce et d'Industrie de Paris (CCIP) par mail afin de savoir comment déclarer ma chatterie, j'ai reçu ce document d'information sur l'activité agricole. On y apprend que le CFE peut être soit la Chambre d'Agriculture, soit la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) et on apprend qu'il faut contacter la Chambre d'Agriculture dans le cadre de notre activité d'élevage familiale. C'est le CFE (Centre de Formalités des Entreprises) auquel vous devez donc vous adresser. Ce n'est pas forcément évident. On m'avait dit que je devais entrer en contact avec le CFE, mais lors de mes recherches sur internet, je n'avais trouvé que la CCI.
    J'ai donc contacté la Chambre d'Agriculture, qui m'a envoyée un formulaire à remplir: le formulaire P0 à leur renvoyer. Attention, cette version n'est peut être plus d'actualité, je l'ai reçue en début 2010.
    Vous aurez un certain nombre de choses à remplir... La seule difficulté rencontrée, c'est de choisir son régime fiscal.
    Le conseil que l'on donne pour une chatterie, c'est de choisir le régime Réel Simplifié Agricole, en cochant les cases ci-dessous:

Régime réel simplifié

    Vous recevrez par la suite vos documents attestant de votre enregistrement:
        Certificat d'inscription au répertoire des entreprises et des établissements
        Document récapitulant SIRET - TVA - Régime
    Un conseil: soyez enregistrés à la Chambre d'Agriculture avant vos premiers achats, de manière à pouvoir les passer dans vos frais (démarches pour la chatterie, achat des reproducteurs, croquettes, achats divers...)

Avoir le droit d'élever des chats - CCAD (Ancien CETAC) et Certificat de capacité

    Il vous faut obtenir un diplôme vous donnant le droit d'élever des chats. Pour cela, il faut s'inscrire à une session du  CCAD -
Certificat de capacité pour les personnes exerçant des activités liées aux animaux de compagnie d'espèces domestiques - Option chats (ancien CETAC) organisé par le LOOF.
    Cette formation consiste à suivre 3 jours de conférences et de réussir plus de 50% de l'examen final le dernier jour. Il n'a pas de limite dans le temps, il vous suffit de le passer, et lorsque vous aurez l'envie ou le besoin de devenir déclaré (au moins 2 portées par an), vous pourrez faire les démarches suivantes.
    Je vous recommande fortement de suivre cette formation même si vous ne souhaitez pas faire plus d'une portée par an. En effet, elle vous permettra de savoir comment vous occuper de vos chats et chatons, ce qui me semble primordial même lorsque l'on ne fait qu'une portée par an... Pour ceux qui souhaiteraient faire de l'élevage leur futur métier à plein temps, il est évident que la première chose à faire, avant tout, est de passer cette formation. Cela devrait être un souhait logique. Ceux qui seront rebutés par cette formation, et qui souhaitent se lancer dans l'activité pour un but lucratif devraient passer leur chemin, ils risquent de perdre beaucoup.
    A la suite de l'obtention du CCAD (ancien CETAC) (voici le mien), nécessaire à la demande de certificat de Capacité, il vous faudra envoyer un dossier de demande de certificat de capacité (détails ici) à l'ex DSV (Direction des Services Vétérinaires) maintenant appelée DDCSPP (cliquer sur le lien pour trouver ses coordonnées). Attention, pour demander le certificat de capacité, il vous faudra avoir votre numéro de SIRET (pensez aux délais).
    Suite à cette demande, vous serez contactés par la DDCSPP afin qu'ils viennent visiter vos locaux. Rien de difficile, mais il faut présenter 2 détails pour élever des chats: avoir des murs lavables, et des arbres à chat ! C'est dans la règlementation (cf paragraphe suivant). Ils auraient pu ajouter: ne pas avoir de moquette ! C'est un conseil, je vous suggère d'y réfléchir à 2 fois ! S'en suivra donc une visite d'une petite demi-heure de la DDSCPP afin de vérifier que vos locaux sont convenables pour élever des chats. Remarque: Vous aurez besoin de deux registres, que je vous conseille fortement d'acheter avant cette visite, car la DDSCPP doit les signer: le registre de santé et le registre d'entrées sorties. Vous pouvez par exemple vous les procurer sur le site: PRODIGES
    Si vous faites tout cela, vous recevrez par la suite votre certificat de capacité. Voici le mien: Page 1 - Page 2


Règlementation en matière d'installations pour l'élevage félin

    Deux arrêtés définissent les conditions auxquelles il faut répondre en terme d'habitation utilisée pour l'élevage félin:
        - Arrêté du 25 octobre 1982 relatif à l'élevage, à la garde et à la détention des animaux LIEN
        - Arrêté du 30 juin 1992 relatif à l'aménagement et au fonctionnement des locaux d'élevage en vue de la vente, de la commercialisation, du toilettage, du transit ou de la garde de chiens et chats LIEN
    Lisez en particulier le Chapitre 1er des annexes du deuxième arrêté, vous y trouverez ce qui s'applique directement aux chatteries et que la DDCSPP vérifie globalement.

Locaux professionnels - Document à renvoyer

    Un document à retourner vous sera envoyé, concernant vos locaux utilisés de manière professionnelle. Les quelques questions qui peuvent se poser sont relatives à la superficie à usage professionnel. Si vous considérez que c'est chez vous, affectez toute la superficie à votre domicile, et ajoutez la mention "coin de table", information qui m'a été communiquée après appel au service en question, à la direction générale des finances publiques. Pour le régime d'imposition, ajouter à la main le cas "réel simplifié agricole". De même, pour le régime d'imposition en matière de TVA, ajouter le cas "Régime réel simplifié agricole, option volontaire pour l'assujettissement à la TVA sur l'ensemble des opérations".

    Voci la copie de ces papiers:

Logement personnel utilisé pour activité professionnelle - Chatterie Logement personnel utilisé pour activité professionnelle - Chatterie  Logement personnel utilisé pour activité professionnelle - Chatterie  Logement personnel utilisé pour activité professionnelle - Chatterie

S'assurer pour son activité

    Je vous conseille vivement de vous assurer en tant que professionnel. Cela consiste en une assurance responsabilité civile professionnelle, et éventuellement une assistance juridique. Ainsi, vous serez couverts en cas d'apparition de vices rédhibitoires découverts chez vos chatons vendus si vous n'en aviez pas connaissance, et tout autre problème sera réglé à l'aide de votre assistance juridique.
    Je vous propose l'assurance Reguer, dont les coordonnées figurent sur les 2 liens précédents. Le prix dépend de votre chiffre d'affaire, pour un petit éleveur, c'est de l'ordre de 400€ par an.

Ouvrir un compte en banque professionnel

    Afin d'avoir une comptabilité saine, je vous conseille d'ouvrir un compte professionnel, et de tout faire passer dessus, afin de pouvoir faire des comptes propres et pouvant être justifiés. Attention, vous aurez besoin de votre numéro de SIRET.

Répondre à la MSA

    Vous recevrez un appel de la MSA pour savoir si vous travaillez plus de 150 heures par an. A la suite de cet appel, vous recevrez un document pré-rempli de la MSA à leur retourner pour déclarer ces heures sur papier. A vous d'estimer les heures professionnelles que vous passez pour vos chats. Faites bien la différence avec les heures de plaisir, qu'auraient chaque particulier. Ainsi, si vous êtes en dessous de 150h/an, vous serez dispensés de cotisations (mais aussi des bénéfices que cela pourrait apporter si c'est votre seule activité, attention donc).

Impôt sur le revenu

    Lorsque l'on gagne de l'argent par la vente de chats, on doit déclarer ses revenus.

    Avec la loi de 2016, un éleveur sans SIREN doit déclarer ses recettes, c'est à dire ses revenus uniquement, mais je ne sais comment ces revenus doivent être déclarés. Un éleveur déclaré avec SIREN déclare, lui ses bénéfices, c'est à dire revenus moins dépenses. Il est donc intéressant d'avoir un numéro de SIREN. La déclaration est réalisée via le document 2139K concernant les "Bénéfices agricoles - Régime simplifié" que vous trouverez en ligne ici sur le site "Service-public.fr".

    Appelons Y le montant en euros associé à votre activité d'éleveur qui correspond soit à vos recettes dans le cas d'un particulier, soit à vos bénéfices (recettes - dépenses) dans le cas d'un professionnel. Que vous soyez particulier ou professionnel, ce montant Y s'ajoute (ou se déduit s'il est négatif) à vos revenus personnels. Le montant de l'impôt associé dépend de vos revenus, car ce montant peut faire passer d'une tranche d'imposition à une autre. Je traite un petit exemple ci-dessous pour être plus clair.

    Appelons X votre revenu personnel et notons R = X + Y le revenu correspondant à la somme Revenu personnel X + Revenu Chats Y. Rappelons les tranches de l'impôt sur le revenu en 2016 :

Tranche Montant déclaré R Pourcentage d'imposition
1 R < 9 700 0
2 9 700 < R < 26 791 14
3 26 791 < R < 71 826 30
4 71 826 < R < 152 108 41
5 R > 152 108 45

    Le principe de calcul de l'impôt sur le revenu est le suivant : Imaginons un revenu net imposable personnel + activité chats de R = 30 000 €.
        - Les premiers 9700 € (1° tranche) ne sont pas imposé, soit un impôt de 0 €
        - Les 26 791 - 9 700 = 17 091 € suivants (2° tranche) sont imposés à 14%, soit un impôt de 2 392.74€
        - Les 30 000 - 26 791 = 3 209 € suivants (3° tranche) sont imposés à 30%, soit un impôt 962.70 €
        - Finalement, le montant total de l'impôt sur le revenu sera de 2392.74 + 962.70 = 3 355€44


    On comprend donc que l'impôt sur les revenus issus de la vente de chats dépend à la fois de votre situation (particulier, professionnel) et de vos revenus personnels.
    Prenons un exemple, soit la vente de chatons en 2016 pour un montant de 10 000 € de revenus avec 5 000 € de dépenses diverses. Le particulier déclare 10 000 € de recettes, le professionnel 5 000 € de bénéfices.

Statut Revenu annuel personnel net imposable
X
Revenus de l'activité de vente de chats
Y
Dépenses liées à l'activité Montant imposé Pourcentage Impôt sur l'activité chats Reste de la vente des chats
Particulier 15 000 10 000 5000 10 000 30 % 3 000 7 000
30 000 41 % 4 100 5 900
Professionnel 15 000 5 000 30 % 1 500 8 500
30 000 41 % 2 050 7 950

On voit bien qu'il vaut mieux être professionnel !
On voit aussi que selon ses revenus, on ne paye pas les mêmes impôts

TVA - Régime réel simplifié

    Au régime réel simplifié agricole, vous êtes assujetti à la TVA. Depuis 2014, la TVA sur l'achat et la vente de chats et chiens est de 20%, le détail
est ici au paragraphe 380.
    Attention, certaines choses n'ont pas de TVA: les inscriptions en exposition car ce sont généralement des associations et les papiers édités par le LOOF (association aussi). De même, les frais bancaires, postaux et AGIOS n'ont pas de TVA. Certains frais vétérinaires sont à 7%. Les médicaments achetés en pharmacie sont à 2,1%. Ce qu'il faut savoir, c'est que vous avez le droit de récupérer la TVA inscrite sur vos factures, soit en ayant son montant correspondant à la TVA écrit, soit la note TVA 20% etc. De plus, il est capital de faire établir des factures, un ticket mentionnant la TVA n'est pas suffisant. Il faut le nom du magasin et le vôtre sur la facture.
    Au final, chaque année, il faut compter la TVA dépensée pour les achats que vous avez réalisés que vous devez récupérer, et déduire la TVA de la vente de vos chats que vous devez payer, puis remplir un document dont je ne peux dire plus, mon comptable s'en chargeant.


Amortissement d'achats

    Sachez que les achats comme les reproducteurs, la litière automatique et les caméras que je présente en bas de page, sont amortissables. C'est à dire que vous ne déclarez pas leur montant total la première année, mais un pourcentage en fonction de la durée de vie, sur plusieurs années. Encore un détail: les chatons qui sont immobilisés chez vous au 1° Janvier sont considérés comme du stock revendu à votre exercice de l'année suivante.


Trouver un comptable

    Tout cela (impôts, TVA, amortissement), il faut savoir le gérer... Et il faut faire un bilan chaque année, c'est un peu particulier. Je ne m'y connais pas, j'ai donc pris un comptable. Comptez 1500€ par an. Il s'occupe de toute la compta de la chatterie et de la TVA chaque année.

    Suite à des questions de la part d'internautes à propos du dossier à fournir pour la comptabilité du régime réel simplifié agricole, j'ajoute les copies de ma déclaration de l'année 2010 (sans les chiffres) de manière à aider ceux qui souhaiteraient savoir quels documents produire.

    Dans un premier temps, mon comptable a mis en place le bilan des entrées et sorties. Ce document n'est pas fourni aux services des impôts et ne sert qu'à faire un bilan détaillé de l'exercice.

Bilan comptable Chatterie Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie  Bilan comptable Chatterie

    Ce bilan détaillé permet de remplir le document 2139K à remettre avec la déclaration des revenus.

Déclaration de revenu - 2139K - Chatterie Déclaration de revenu - 2139K - Chatterie  Déclaration de revenu - 2139K - Chatterie  Déclaration de revenu - 2139K - Chatterie  Déclaration de revenu - 2139K - Chatterie

    Et voici le document de déclaration complémentaire des revenus, dans lequel une seule case est remplie.

Déclaration complémentaire des revenus  Déclaration complémentaire des revenus  Déclaration complémentaire des revenus  Déclaration complémentaire des revenus  Déclaration complémentaire des revenus  Déclaration complémentaire des revenus

    Lorsque vous recevrez le bilan de ce que vous devez aux impôts, vous verrez une ligne ajoutée à votre revenu concernant l'activité agricole. Elle sera comptabilisée avec votre revenu personnel. Ainsi, un déficit vous fera payer moins d'impôts, et un bilan positif s'ajoutera au montant déclaré.

Déclaration complémentaire des revenus

    Je vous propose de faire appel à mon comptable, puisqu'il sait maintenant faire la comptabilité de ma Chatterie et pourra donc prendre d'autres dossiers sans problèmes. C'est le cabinet FMX tenu par M. François LECUYER à Bourg-La-Reine dans le 94.

CFE - Cotisation foncière des entreprises

    ATTENTION: Au terme de chaque année, vous allez recevoir une demande de paiement de la Cotisation Foncière des Entreprises (CFE). Je l'ai payée en 2011 et 2012 de l'ordre de 350€. Heureusement, un internaute que je remercie m'a dit de me renseigner car je pouvais être éxonéré de cette cotisation.
    J'ai donc appelé le numéro "Impôts-Service" de la direction générale des finances publiques (08 10 46 76 87) afin de me renseigner, et j'ai appris qu'effectivement, je pouvais demander un remboursement auprès du service dont l'adresse est sur le papier de la cotisation, au nom de l'article 1457A (d'après la personne au téléphone).
    En effet, sur ce site internet des impôts, on trouve: "Les principales exonérations applicables de plein droit concernent [...] les activités des exploitants agricoles...".
    Sur le site de l'APCE (Agence Pour la Création d'Entreprises), on trouve aussi cette information.
    An allant voir le code général des impôts, on arrive sur l'article 1450 stipulant que "Les exploitants agricoles, y compris les propriétaires ou fermiers de marais salants sont exonérés de la cotisation foncière des entreprises."
    J'ai donc envoyé un courrier afin d'être remboursé de cet impôt. Pensez bien à en faire de même !!!

Mettre en place des partenariats

    Il vous faut mettre en place des partenariats avec divers organismes afin de proposer de nouveaux produits et services aux acquéreurs de vos chatons.
    Le plus important, c'est d'avoir un partenariat avec un fournisseur de croquettes, afin de bénéficier de prix intéressants, d'un programme avantage avec une fidélité, et de pouvoir proposer à vos acquéreurs des kits chatons contenant quelques croquettes de départ, ainsi qu'un livret obligatoire lors de la vente, expliquant comme accueillir son nouvel animal.

Créer ses propres contrats

    Je vous conseille fortement de créer vos propres contrats (réservation & vente) en vous basant sur la règlementation et les divers contrats que vous pourrez trouver. J'ai créé les miens en me basant sur des travaux de thèse finalisés en 2004 à Maisons Alfort (M.P. François): "CREER ET GERER UN ELEVAGE FELIN: ASPECTS PRATIQUES ET REGLEMENTAIRES". Cette thèse est très intéressante et utile pour toute personne se lançant dans l'élevage félin.Mes contrats sont visibles dans la section Persans puis Conditions.

Obtenir une autorisation de transport CAPTAV ?

    CAPTAV ou Certificat d'Aptitude Professionnelle pour le Transport d'Animaux Vivants.

    Lisez bien tout le paragraphe.

    Le transport d'animaux de compagnie est règlementé. Tant que vous déplacez des animaux sans objectif de vente, vous n'avez pas d'obligation de disposer d'une autorisation de transport. Si vous allez en exposition avec vos chats sans les vendre, vous n'en avez donc pas besoin.
    Selon le code rural, à partir du moment où vous transportez votre chaton dans le but de le vendre (Article L914-12 du code rural), il vous faut un agrément délivré par les services vétérinaires. Ainsi, si vous allez en exposition avec des chatons à vendre, ou si vous emmenez un chaton à la gare pour effectuer une transaction de vente, il vous faut, selon cette règle, cette autorisation. En termes de loi, l'article L214-49 du code rural définit ce qu'est le transport d'animaux. L'article L214-50 du code rural définit les conditions dans lesquelles un agrément de transport n'est pas obligatoire.

    Pour obtenir cet agrément valable pour une durée de 5 ans renouvelable, adressez vous donc aux services vétérinaires dont vous dépendez (DDCSPP).

    Je transporte de temps en temps des chatons jusqu'à l'aéroport ou la gare et j'ai donc pensé avoir besoin de cet agrément.

    J'ai donc contacté la DDCSPP dont je dépends afin d'obtenir le dossier de demande d'agrément. J'ai pu voir dans ce dossier la mention: "Le transport d'au moins 1 animal, réalisé sur une distance supérieure à 65 km, et dans le cadre d'une activité économique impose à l'entreprise responsable de ce déplacement de posséder une autorisation de transport d'animaux vertébrés vivants et, impose à la personne qui convoie les animaux de posséder une qualification.". Il semble ici que si je fais un déplacement inférieur à 65 km, même dans un but économique, je n'ai pas besoin de l'agrément. Pourtant le code rural dit qu'il faut l'agrément dès qu'il y a but économique.

    Quelques pages plus loin, on lit: "Ces obligations ne s'appliquent pas dans les cas suivants: 1) le transport direct à destination ou en provenance de cabinets ou de cliniques vétérinaires qui a lieu sur avis d'un vétérinaire. 2) le transport effectué par les éleveurs de leurs propres animaux, avec leurs propres moyens de transport, sur une distance inférieure à 65 km de leur exploitation". Ces informations se trouvent en page 6 et 7 du règlement CE N°1/2005 du conseil du 22 décembre 2004 relatif à la protection des animaux pendant le transport du journal officiel de l'Union Européenne que vous trouverez ici. Ces propos confirment qu'il n'y a pas besoin d'agrément dans le cas d'un d'placement de 65 km, même pour vendre.

    J'ai donc demandé à la DDCSPP si j'avais bien compris. Effectivement, le code rural impose l'agrément dans le cas d'un transport à but économique, mais le règlement CE 1/2005 déroge dans son article 6 à cette obligation.

    En conclusion, un éleveur n'a pas besoin d'agrément pour tout transport à but non lucratif. Dans le cas d'un transport à but lucratif, si la distance parcourue est inférieure à 65 km, l'agrément n'est pas nécessaire. Si la distance dépasse 65 km, il faut l'agrément.

    Ceci est confirmé ici sur le site de la DDPP du Val de Marne.

Gérer sa chatterie

    Vous voilà fin prêt à être éleveur, reste à avoir des petits, bien s'en occuper, les éduquer... Mais vous devriez apprendre tout cela en passant le CETAC.
    Sachez juste que lorsque vous avez des petits, vous avez 2 mois pour déclarer les naissances au LOOF, puis vous devrez demander les pédigrées. Comptez 50€ par chaton.
    Vous devrez de même vacciner vos chatons (50€ 2 fois par chaton), leur mettre une puce électronique (environ 60€ par chaton), les traiter contre les puces et les vermifuger régulièrement.
    Pensez aussi à vacciner vos chats adultes tous les ans, les vermifuger, les traiter en préventif contre les puces, et les maintenir en bonne santé.
    Tout acte médical doit être inscrit dans votre registre de santé, et toute naissance, vente, arrivée ou sortie de chat doit être inscrite dans le registre des entrées et sorties.
    Bientôt, il va être obligatoire de suivre une formation continue. Que ce soit pour suivre la règlementation, ou bien même pour vous tenir informés de l'actualité du chat, ou encore pour mettre à jour des connaissances oubliées, il est intéressant de se manifester auprès de l'UMES (Unité de Médecine de l'Elevage et du Sport) et la SFF (Société Française de Félinotechnie) afin d'être  avisés des diverses conférences organisées à destination des professionnels du chat.

Créer un site web pour sa chatterie

    Vous devrez créer si vous en êtes capable ou faire créer votre site internet. Attention à avoir la main facilement afin de le modifier par vous même le plus possible afin de le personnaliser à moindre frais.


Rentabilité

    Attention, l'activité d'élevage permet difficilement d'en vivre. Personnellement, elle me permet de couvrir mes frais de chatterie, et c'est tout. Je repasse en négatif tous les ans sans prendre un seul centime pour moi depuis que j'ai commencé à mon nom en janvier 2010. Cependant, j'ai la chance de subvenir à tous les besoins de mes animaux sans souci, et je n'hésite jamais à consulter mon vétérinaire au moindre doute pour n'importe quoi, même si je dois payer un supplément pour une urgence...

    Pour dégager de l'argent afin d'avoir des bénéfices, d'après ce que j'ai pu voir, il faut un minimum de 30 animaux. Cela implique de s'y consacrer entièrement, en tant qu'activité principale, de ne plus prendre de temps libres, à moins de payer des employés afin de prendre le relai. Il devient impératif de séparer les chats en petites communautés afin d'éviter les transmissions de maladies. Au delà de la transmission, cela permet aussi d'éviter la déclaration de maladies présentes chez les chats, qui tant que les seuils d'agents pathogènes présents dans l'environnement ne sont pas atteints, ne se déclarent pas. Ces agents sont en permanence sécrétés par les chats. Une concentration de chats augmente donc cette quantité et les seuils sont rapidement dépassés. Les frais vétérinaires de traitements et les temps à consacrer à ceux-ci peuvent devenir insurmontables. De mon point de vue, la nécessité de séparer les chats s'éloigne de l'idée que je me fais de l'élevage familial. La sociabilisation peut donc malheureusement parfois être délaissée de la part des éleveurs.

    Personnellement, je resterai donc avec quelques chats me permettant d'avoir la joie de vivre avec eux, de voir passer des petits, de les élever au mieux, de rendre des familles heureuses et de subvenir correctement à leurs besoins.

    J'ai analysé les dépenses de la chatterie dans le tableau ci-dessous afin de donner la répartition de celles-ci. Le tableau suivant présente le pourcentage par catégorie de toutes les dépenses:


Dépense Détails (dont 10% de TVA) Part
Vétérinaire Vaccins adultes - Vaccins et puces électroniques chatons - Visites diverses - Soins
Traitements - Produits
36 %
Achats
divers
Comfort (arbres à chats, panières, couvertures, jouets, litières)
Consommables divers (alèses, rouleaux de papier, désinfectants)
Entretien (Javel, sopalin, gel hydroalcoolique, filtres de fontaines à eau, désodorisants)
Fournitures (encre d'impression, dossiers chatons, feuilles, enveloppes)
Frais de fonctionnement (téléphone, poste)
Expositions (inscriptions, déplacements)
Tests (génétiques, maladies)
21 %
Comptabilité Gestion des dépenses, des amortissements, de la TVA et des déclarations par mon comptable 12 %
Nourriture
Sable litière
Croquettes Royal Canin et litière Eurolitter 9 %
Assurance Couverture de l'activité en cas de litige 8 %
Achat
reproducteurs
Renouvellement des reproducteurs 6 %
LOOF Papiers officiels des chatons 4 %
Web - Pub Noms de domaines - Annonces en ligne - Abonnements site éleveurs 2%
Frais
bancaires
Gestion de compte professionnel 2 %
Notre travail Entretien des animaux, entretien du logement, visites chez le vétérinaire, présence toute l'année (au détriment des vacances et weekends), expositions, vente, conseil, démarches administratives, éducation/sociabilisation des chatons 0 %
Bilan au 30/07/2015 sur un montant total dépensé de 60 583€66 depuis le 01/01/2010

    J'insiste sur la dernière ligne du tableau ci-dessus, notre rémunération, c'est le plaisir d'avoir des animaux et de subvenir à leurs besoins grâce à notre activité de chatterie.

Bilan de la chatterie

    Ce bilan est établi à partir du 1° janvier 2010, date de création de la Chatterie de Silver Gate.
    Il prend en compte l'intégralité des revenus moins les dépenses de la chatterie jusqu'à la date mensionnée en les divisant par le temps qui s'est écoulé.
Date de début Date de fin Bilan mensuel
01/01/2010 30/07/2015 -86€33
Total des sorties: 60 583€66

    Ce chiffre traduit très clairement le fait que cette activité, à notre échelle, est une passion. Le temps passé mis en face de ce nombre est illusoire...

Conseils

    Je vous conseille d'investir dans des caméras de vidéo surveillance afin de vérifier que tout se passe bien chez vous quand vous n'y êtes pas. Pour un prix très raisonnable, vous pourrez acquérir des caméras connectées en wifi à internet et disposant d'un accès sécurisé pour regarder de n'importe où ce qu'il se passe chez vous. Ces caméras sont motorisées et permettent une très bonne vision dans le noir grâce à leur capteur infrarouge.

Caméra wifi

Caméra wifi HEDEN
disponible chez Grosbill par exemple

    De même, lorsque l'on a plusieurs chats, la litière devient très vite une corvée quotidienne. Les chats ont besoin d'avoir des litières propres, et vous voudrez ne pas avoir d'odeurs. C'est pourquoi je vous recommande ce robot litière révolutionnaire. J'en possède 3 chez moi et un dans leur maison de vacances à la campagne. Je change les sacs de chaque litière 2 fois par semaine, pour éviter les odeurs. Pour info, lorsque j'avais 18 chats (5 adultes et 13 chatons), j'arrivais alors à saturation des 2 litières en 3 jours. Vous voyez donc qu'il y a de la place. Après chaque passage de chat, le temps est laissé au sable pour agglomérer, puis la litière tourne et jette les saletés en dessous, dans un sac plastique.



    Afin qu'elle fonctionne correctement, il faut utiliser du sable agglomérant, Classy Cat et Eurolitter sont des sables particulièrement bien adaptés à cette litière.
    A savoir, lorsque vous utilisez un sable classique, vous devez changer tout le bac régulièrement. Avec ces 2 sables, même si vous n'avez pas de litière robot, vous n'enlevez avec la pelle que les saletés, pipis compris. Cela permet de garder du sable propre plus longtemps, généralement plusieurs semaines sans odeurs. Par contre, le bac de sable agglomérant doit être nettoyé régulièrement. En effet, si les chats urinent plusieurs fois au même endroit, le sable désaglommère, et il faut alors tout changer pour éviter les odeurs. Avec la litière robot, aucun problème..


Conclusion

    Si vous avez des questions, des suggestions ou autre, n'hésitez pas à me contacter:
contact@chatterie-de-silver-gate.com
transition
haut_de_page.jpg