Chatterie de Persans

transition
Page d'accueil de la chatterie de Silver Gate
Chatterie de Persans Elevage de Chihuahuas
Chatterie de Persans Elevage de Chihuahuas
Chatons Persans disponibles
Chatons DisposColonne Chatons Chatons Dispos
Description du chat Persan
Comment choisir son chaton ?

Il doit être beau, gentil, câlin, en bonne santé
Un mâle ou une femelle ?
A quel prix ?
Comment choisir la Chatterie ?
Chatons Persans disponibles
Mes Persans Adultes Mes portées de Persans
Bébés Persans Les documents de mes chatons Persans
Conditions de vente Persans Historique de mes chatons Persans
transition
Pour bien choisir son chaton, il faut à la fois le trouver joli, mignon, craquant, mais aussi tester son caractère, et surtout, se renseigner sur la chatterie (ou la famille) dans laquelle il est élevé.
transition
Introduction

    Attention, tout ce qui suit ne représente que mon point de vue. Des éleveurs ou vendeurs qui ne pratiqueraient pas ce que je décris ne sont pas mauvais pour autant. Avec le temps, je me suis fait mon avis, et si je devais aujourd'hui choisir un chaton, j'appliquerais exactement ce que je décris ci-dessous. En appliquant ces conseils, vous ne pourrez que maximiser vos chances d'acquérir un chaton beau, gentil et en bonne santé.
    Il se peut aussi que je n'ai pas fait le tour de tout ce que l'on pourrait conseiller, ne considérez donc pas mon discours comme prenant tous les critères de choix en compte.

Bien choisir son chaton


Un beau chaton

    Le premier contact avec un chaton, c'est très souvent une photo. On a souvent choisi la race, on a des idées sur les couleurs, et on hésite sur le genre (mâle ou femelle).
    Si on regarde dans l'ordre d'un choix traditionnel, il faut avant tout aimer physiquement le chaton que l'on découvre. Attention, une seule photo peut parfois cacher des problèmes, yeux sales, trous dans les poils... Il est préférable d'avoir plusieurs photos à disposition, prises de différents points de vue.
    Le choix du genre, de mon point de vue, a peu d'importance lorsque l'on recherche un chat pour l'amour des chats. Chez le persan, on entend beaucoup de choses, mais mon expérience prouve que mâles ou femelles peuvent être très câlins ou plus distants, sans pouvoir faire de statistiques précises. Le choix peut être différent lorsque l'on recherche un ou une compagne à un chat déjà présent, et cela ne dépendra que du choix personnel de chacun.
    Allant contre tout choix précédent, le coup de coeur peut aussi avoir lieu, mais avant de se persuader que c'est le bon, lisez les points ci dessous.
    Dans tous les cas, essayez de trouver des photos de chatons des mêmes parents d'anciennes portées afin de vous faire une bonne idée de ce que risque de devenir le chaton que vous avez trouvé.

Un gentil chaton

    Faites très attention, un beau chaton n'est pas forcément le chaton qu'il vous faut. Si vous choisissez mal, vous pourrez rencontrer quelques désagréments: faire ses griffes partout, uriner hors de la litière, dormir le jour et vivre la nuit, ne pas apprécier les enfants, griffer, ne pas se laisser toucher le ventre, ni couper les griffes ou se faire peigner, ne pas être câlin, se battre avec les autres animaux...
    L'avantage, lorsque l'on s'adresse à un bon éleveur, c'est à priori de pouvoir se passer de tous ces désagréments, et avoir un chaton qui dort avec vous, câline à tout va et ronronne, soit propre, gentil avec tout le monde, et se laisse porter dans tous les sens sans rien dire. Il ne faut tout de même pas oublier qu'un chaton est un être vivant, et que le caractère évolue. Le chaton peut être parfait chez l'éleveur, et changer dès l'arrivée dans un autre milieu, s'adaptant de plus à son maître avec le temps. On ne peut donc jamais garantir un caractère, mais bien choisir son chat en terme de caractère met le plus de chances de votre côté.
     Pour bien choisir, il faut dans un premier temps obtenir si possible des vidéos du chaton, où l'on peut voir qu'il est gentil, qu'il se laisse bien faire, porter... où rendre visite à l'éleveur afin de se persuader de tout cela. Il me paraît très important de trouver un chaton qui se laisse mettre sur le dos et caresser sous le ventre, signe d'une dévotion à l'homme. Cette particularité est à tester pour un chaton vers 3 mois. S'il se débat, griffe, miaule, personnellement, je ne le prendrai pas. Les chatons ne sont pas forcément câlins ou ronronneurs à 2 ou 3 mois, cela viendra sûrement. S'il est docile, le plus gros travail est fait, après à vous de le câliner assez.
    Le caractère du chaton dépend grandement de son rapport au maître de la naissance à 3 mois. Choisir un chaton équilibré, c'est avant tout choisir l'éleveur !
    Retenez enfin encore une fois: le caractère évolue !

Un chaton en bonne santé

    Lors de l'achat d'un chaton chez un particulier, le vendeur doit remettre à l'acquéreur un document justifiant de la présentation du chaton à un vétérinaire datant de moins de 5 jours et qui indique la bonne santé du chaton. Il peut parfois arriver que le chaton ait les yeux qui coulent un peu, une petite conjonctivite par exemple. Dans ce cas, pour ma part, c'est arrivé une fois, et j'ai fourni le collyre à appliquer pendant quelques jours. Ne vous aventurez pas avec un chaton qui présente un problème, mieux vaut qu'il soit réglé chez l'éleveur, et remettez l'achat à plus tard.
    Attention, le changement de propriétaire est LE moment où le chaton, même en bonne santé, peut développer des maladies pour lesquelles il est porteur sain, sans parler des vices rédhibitoires. Il a toujours vécu dans ce que l'on appelle sa "crasse propre", définition de son environnement avec ses parasites et autres micro organismes, auxquels il est habitué. Le changement d'habitat est, s'il est accompagné de stress (parfois même sans stress), le moment où le chaton va risquer d'aller moins bien, c'est normal. Cependant, il faut absolument continuer le travail de l'éleveur, et consulter un vétérinaire immédiatement afin d'être sûre que rien de mal ne se passe. Ces problèmes ne sont pas rares lors de l'arrivée d'un chaton, et ne sont bien évidemment pas du ressort de l'éleveur, qui ne doit pas être considéré comme responsable. Il n'aura en aucun cas l'obligation de suivi financier. Le contrat de vente signe le changement de propriétaire, et hors des vices rédhibitoires, le changement des responsabilités.
    Pour avoir plus d'assurance, regardez (ou demandez) les photos du chaton au cours de son évolution, ainsi vous verrez vite s'il avait l'air en bonne santé plus jeune. Je demande toujours à mon vétérinaire de faire un certificat de bonne santé à chaque visite (à 2 mois, il est inutile, et à 3 mois, non obligatoire pour un professionnel), de manière à rassurer les futurs acquéreurs, et prouver que mes chats sont en bonne santé. Demandez à voir les parents, frères et soeurs, afin de vous assurer que tout le monde va bien. Accordez cependant un peu de clémence si un chat présente quelques problèmes de santé, il est évident que tout éleveur traverse des moments plus ou moins difficiles avec certains chats, c'est naturel.
    Le plus important, c'est que votre chaton aille bien, et que vous l'accompagniez au mieux pendant ses premiers jours chez vous, le moment le plus critique de toute sa vie.

Un chaton , mais à quel prix ?

    Le prix d'un chaton de race trouvé en chatterie paraît pour certains très élevé. Sachez qu'il est justifié par beaucoup de frais engagés par l'éleveur, pour maintenir tous ses chats en bonne santé, aller en exposition, payer tous les frais vétérinaires, les produits du type vermifuges, traitements contre les puces, la nourriture, les vaccinations et puces électroniques, les accessoires nécessaires à la chatterie, l'assurance, les papiers (déclarations de naissance, pédigrées, passeport), le comptable... Et l'achat de reproducteurs qui eux même sont à des prix élevés, mais grâce auxquels vous pouvez aujourd'hui trouver le chat de vos rêves. La selection pratiquée par les éleveurs est à l'origine des chats d'aujourd'hui, et en payant le prix d'un chat de race, on rémunère aussi le travail des éleveurs qui vous mettent à disposition des chatons toujours plus beaux. Enfin, il faut aussi penser au temps passé par l'éleveur pour éduquer au mieux ses chatons, ce qui souvent est oublié. Une mise bas, c'est souvent une nuit sans dormir, souvent en travaillant en parallèle, et le ménage nécessaire tous les jours et l'entretient des chats... Je ne peux être exhaustif, mais tout cela a un coût, et les idées reçues sont souvent que la vente de chatons rapporte beaucoup, mais à moins d'avoir plusieurs dizaines de chatons par ans, il n'en est rien. J'ai détaillé les frais de ma chatterie dans ma page d'informations sur la gestion d'une chatterie.
    Si vous souhaitez acquérir un chaton à bas pris, tous les conseils que je donne ici s'appliquent de la même manière, et le risque de trouver un chaton difficile est plus important que pour un chaton provenant d'une chatterie où l'on s'est bien occupé de lui. Maintenant, tous les chats peuvent avoir un caractère idéal, il suffit qu'ils soient élevés dans de bonnes conditions. Choisissez donc votre chaton en allant le voir avant.
    Dans ce dernier cas, le conseille que je vous donne, c'est de trouver un chaton à, au minimum, 200€, ce qui devrait couvrir la vaccination et la puce électronique. En dessous, posez vous des questions !

Un chaton avec ou sans pédigrée ?

    Le pédigrée vous certifie la race du chat que vous aurez. Souvent, un chaton avec pédigrée est issu d'une chatterie, et il en découle en général un chaton équilibré dont on s'est très bien occupé.
    Cependant, le pédigrée n'est pas la chose la plus importante. En effet, beaucoup de chats sans pédigrées sont adorables, car ce sont des chats avant tout. Tout dépend fortement de ce qu'il s'est passé dans leurs premiers mois de vie (parfois plus...). Ainsi, choisissez avant tout un chat qui vous plait physiquement, et choisissez un chat élevé dans de bonnes conditions, afin d'avoir un compagnon gentil et propre.
    Enfin, avec le temps, les races se sont démarquées, certes par leur physique, mais aussi par des traits de caractère différents. C'est pourquoi, en vous orientant vers une race précise, vous aurez de grandes chances d'obtenir un chat dont vous pouvez espérez un comportement type. Par exemple, le Persan est un chat calme, câlin et reposé.

Un chat d'appartement ?

    Mis à part quelques races connues pour être très actives (Bengals par exemple), un chat élevé en chatterie ou en intérieur ne demande, à priori, pas un espace de vie très important. La vie dans un petit appartement avec un chat est tout à fait envisageable si celui-ci est gentil et calme, c'est à dire s'il a été élevé dans de bonnes conditions. Il y a aussi des races  connues pour avoir un caractère correspondant à une vie en appartement, on peut citer le Persan et le Sacré de Birmanie par exemple. On dit d'eux que ce sont des "Chats d'appartement".

Que penser de la consanguinité ?

    La consanguinité n'est pas interdite par le LOOF. Cependant, je la déconseille fortement. En effet, les maladies génétiques récessives présentes chez nos chats, souvent rares, ne s'expriment pas parce que le gêne correspondant a besoin de deux allèles malades pour que la maladie s'exprime. La consanguinité permet à ces allèles récessifs de se retrouver avec de très fortes probabilités, et d'induire un fort taux de maladies génétiques chez les chats consanguins.
    Certains éleveurs pratiquent la consanguinité volontairement, en connaissance de cause (faut-il l'espérer), afin de marquer certains types qu'ils recherchent dans le développement de leurs lignées. Ces éleveurs sont en général expérimentés, savent ce qu'ils veulent, et assument les risques qui incombent à cette pratique.
    Si vous achetez un chaton dans un petit élevage familiale, je préconise de s'assurer que le chaton n'est pas atteint de quelconques troubles avant de l'acquérir, et de faire faire les tests génétiques des maladies les plus répandues dans la race concernée (PKD chez le Persan par exemple).
    Souvent, la consanguinité provient d'accouplements involontaires.

Un problème d'allergie ?

    D'après l'expérience de quelques acquéreurs, l'allergie aux chats s'exprime plus ou moins selon les chats. C'est pourquoi, si vous êtes allergiques aux chats, vous ne devriez pas faire une croix sur cette joie qu'est l'adoption d'un chaton. Je vous conseille de faire une première visite en prévenant l'éleveur à l'avance, afin d'éviter qu'il ne soit douché avant de le voir, et essayez de manipuler le chaton, d'être volontairement exposé à l'allergie. Attention toutefois à ne pas forcer une réaction que vous savez éventuellement dangereuse ! Si nécessaire, prenez un produit antihistaminique au cas où. Donnez vous ensuite 24h pour voir si vous avez ou non réagi. Si rien ne s'est passé, peut être que ce chaton est fait pour vous !

Un chaton est-il garanti ?

    Lors de l'acquisition d'un chaton, vous avez 2 garanties. La première, c'est d'être couverts dans les délais légaux pour les vices rédhibitoires (je détaille ce point dans la suite). La seconde, c'est le certificat de bonne santé établi par un vétérinaire avant la vente, qui prouve que l'éleveur vous cède un chaton en bonne santé. Vous n'en avez pas d'autres.
    Il faut donc ajouter à cela votre propre choix du chaton et de la chatterie comme garantie personnelle.
    A la chatterie de Silver Gate, les vices rédhibitoires sont couverts par mon assurance professionnelle.

Bien choisir sa chatterie

Pourquoi ?

    Il est nécessaire de bien choisir son éleveur car la loi ne couvre que les maladies appelées Vices rédhibitoires. Si elles sont présentes dans une chatterie, ces maladies sont le plus souvent connues de l'éleveur, et ses chats ne peuvent que difficilement ne pas présenter de problèmes. Ainsi, lorsque vous prenez un chaton en bonne santé et que la chatterie apparaît saine, normalement, votre chaton est en bonne santé. C'est à dire que dans la majorité des cas, à partir du moment où le chaton arrivera chez vous, l'éleveur ne pourra plus être tenu responsable de quoi que ce soit. L'inconditionnelle nécessité, c'est d'acquérir un chaton ayant été déclaré en bonne santé par un vétérinaire dans les 5 jours précédents la vente, avec à l'appui un certificat de bonne santé. Si cette condition est remplie, et qu'aucun vice rédhibitoire n'est présent, aucune charge ne peut être imputée à l'éleveur, et les procédures en justice ne coûteront de l'argent qu'à l'acheteur, dans un premier temps parce que généralement, l'éleveur est couvert par une assurance en cas de conflit, ensuite parce que sans vice rédhibitoire, l'acheteur ne pourra rien obtenir de l'éleveur.

Premier contact avec la chatterie - Renseignements trouvés sur internet

    Au départ, vous trouverez généralement le chaton sur un site internet privé, un site d'annonces (ebay, vivastreet, leboncoin) ou un site d'éleveurs (eleveur-online, chats-de-france ou webfelin). Je vous invite dans tous les cas à recherchez des informations sur la chatterie sur internet, afin entre autre de trouver le site internet personnel de l'éleveur. Je dispose par exemple de sites sur les 3 sites d'éleveurs que j'ai mentionnés, mais bien plus basiques que ce site internet personnel qui vous visitez actuellement. Cherchez à voir si vous trouvez des photos des parents, des autres chatons, trouvez les particularités de l'éleveur, ses conditions de vente... Regardez si éventuellement il est resté en contact avec des acquéreurs de ses chats, et si les retours sont positifs. Pour exemple, j'ai créé une page d'historique de mes chatons afin de permettre aux futurs acquéreurs de voir à quoi ressembleront mes chatons, mais aussi de voir que je reçois régulièrement des photos des chatons qui ont quitté la chatterie. De même, dans ce sens, j'ai créé un blog des acquéreurs où je publie textuellement l'avis d'acquéreurs de mes chatons. Ce point vous permettra de voir si les retours sont bons. Attention enfin aux forums que vous pourrez éventuellement trouver, où les avis n'engagent toujours que les gens qui les publient, et je connais des chatteries touchées par des dénonciations fausses à leur sujet. Apportez votre regard critique aux forums donc, et faites vous votre avis en visitant la chatterie qui vous intéresse. Certains éleveurs ne donnent pas d'accès aux chatons disponibles, aux photos des parents... Ils ne sont pas mauvais pour autant, mais il sera nécessaire de leur rendre visite afin de faire connaissance.
    Il me paraît important que l'éleveur, s'il a déjà quelques années derrière lui, soit titulaire du CETAC, gage de connaissances techniques sur l'élevage d'animaux de compagnie. De même, il est important qu'il ait le certificat de capacité, lui donnant l'autorisation d'élever ses animaux en toute légalité. Entre autre, cela vous prouve que la DDCSPP (ex DSV) a visité ses locaux et que tout était en conformité. Il peut être intéressant qu'il soit assuré pour son activité, et qu'il soit déclaré (numéro de TVA et SIRET) afin d'être sûre d'avoir en face un professionnel.

Premier email, premier appel, premiers contacts

    Dans un premier temps, vous risquez d'envoyer un mail, afin de savoir si le chaton que vous avez repéré est disponible. Rapidement, l'éleveur devrait, s'il est sérieux, se renseigner sur vous, vos habitudes, votre style de vie, votre logement, la présence de fenêtres en étage, d'enfants, la possibilité au chat de sortir à l'extérieur, dans quel cadre, la présence d'autres animaux... Répondez au plus juste, et voyez ça comme un comportement d'une personne aimant ses chats. L'éleveur veut toujours que les chats qu'il élève et auxquels il donne tout son amour soient dans un cadre de vie agréable et sûre par la suite.
    Après avoir passé ces détails, ou en parallèle, je vous conseille vivement de téléphoner à l'éleveur, afin de prendre la température. Il faut que l'entente soit bonne, c'est très important. Il vaut mieux que le courant passe bien, afin d'avoir de bons conseils par la suite. On ne parle pas de l'achat/vente d'un produit à plusieurs exemplaires, mais de la cession/acquisition d'un chaton unique. C'est très important d'avoir un bon contact avec l'éleveur. S'il paraît réticent à la vente, allez voir ailleurs, ce sera mieux pour vous et pour lui. Lorsque vous vous entendez avec l'éleveur, réservez vite votre chaton, avant que quelqu'un d'autre ne le fasse.

Visite de la chatterie

    Vient enfin le moment de la visite. L'un des points qui me paraît des plus importants, c'est que l'éleveur, s'il vous laisse entrer dans des lieux où sont les chats, surtout en présence de petits, vous impose de vous déchausser ou vous propose des sur-chaussures. N'y voyez pas un soupçon de mauvaise hygiène de votre part, mais une action importante pour préservez la santé des petits et des chats d'éventuels parasites, virus et bactéries apportés de l'extérieur.
    Lorsque vous aurez votre chat, vous ne prendrez sûrement pas les mêmes précautions, et votre chat se portera très bien, ce qui pourra vous laissez croire que ce que l'éleveur impose est inutile, mais il n'en va pas du tout pareil d'un chat isolé et d'un groupe. De plus, si vous passez par un problème, il est souvent pénible de soigner un chat, mais en soigner 10, ce n'est pas la même chose.
    Obéissez aux volontés parfois étonnantes de l'éleveur en termes de propreté, il a ses raisons.

L'éleveur et le monde extérieur

    En parallèle de tout cela, il peut être intéressant de voir si l'éleveur participe à quelques expositions et suit des formations. L'Ecole Vétérinaire Maisons Alfort propose via l'UMES des conférences en soirée destinées aux éleveurs pour donner les dernières connaissances sur des points particuliers et la Société Française de Félinotechnie SFF organise des séminaires sur l'actualité de la recherche féline destinées aux acteurs du monde félin, éleveurs et vétérinaires.

Conclusion

     Pour conclure, tout ce que je présente n'est pas exhaustif, et un éleveur ne répondant pas aux critères peut tout à fait être parfait.
    Trouver une réponse à un ou plusieurs points mentionnés ci-dessus ne peut qu'être positif dans la démarche de recherche et d'acquisition d'un chaton.
    Vous vous engagez pour environ 15 ans, alors choisissez bien.
transition
Pour obtenir plus de détails sur les démarches de réservation, d'achat, et tous mes conseils personnels (nourriture à donner à votre chaton, préparer son accueil, l'entretenir...), consultez ma page dédiée:
Conditions de vente Persans
transition
haut_de_page.jpg
- auctions6 - brand5